Des nouvelle de Balou

Publié le par Raymond

Des nouvelles de Balou

Devenez membre du Club des amis de l'ours des Pyrénées

A VOIR SUR FACEBOOK

 
Raymond Chaumont :Rejoignez moi sur Facebook

Des membres de l’Equipe Technique Ours et des services départementaux ariégeois et audois de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, accompagnés par un vétérinaire tentent depuis de le localiser à l’aide de l’émetteur dont il est équipé.

Depuis cette date, le plantigrade s’est peu à peu remis de sa blessure, il réalise désormais des déplacements entre l’Aude et l’Ariège où il se nourrit essentiellement de baies, pommes sauvages, glands et châtaignes.

Les empreintes relevées sur le sol montrent que Balou ne pose toujours pas la patte avant droite sur le sol et une récente photo prise par un appareil automatique installé dans la forêt confirme bien que l’animal se déplace sur trois pattes.

Sébastien Pauly, le technicien de la fédération a vu de près le plantigrade et commente la photo prise par un appareil automatique le 28 septembre dernier.

«C’est le premier cliché pris depuis son lâcher à Arbas, le 2 juin 2006 […] bien que la photo soit sombre on reconnaît la marque auriculaire rouge sur l’oreille droite qui permet d’un seul coup d’œil d’identifier de quel ours il s’agit […]

Bien qu’il apparaisse tassé sur lui-même, il n’apparaît pas en mauvaise santé, on distingue son collier télémétrique […] il n’est pas trop amaigri, ni affaibli, preuve que l’alimentation du site est riche»

Aujourd’hui, l’équipe du suivi a été allégée, mais les techniciens sont vigilants et suivent les déplacements de l’ours jour et nuit… avant son hibernation.

Publié dans Ecologie Ariège

Commenter cet article

Claire 01/11/2008 19:51

J'espère qu'on laissera cet ours tranquille!La terre n'appartient pas qu'aux hommes!!!