St-Girons. Édition : Pascal Simon met l'ours dans tous ses états

Publié le par Raymond

Avec son ouvrage « Traces d'humOurs », Pascal Simon dépeint avec humour le dossier épineux de l'ours.

Un peu « à la Franklin », c'est un animal tout aussi emblématique de nos montagnes, un desman, qui retrace avec humour le destin, d'hier et d'aujourd'hui, de l'ours dans les Pyrénées .

Et si l'humour pouvait calmer les tensions que suscite l'ours dans les Pyrénées ? C'est en tout cas le parti pris de Pascal Simon, qui signe, avec les griffes acérées d'autres talentueux dessinateurs, un bel ouvrage condensé d'informations, d'histoires et de caricatures, intitulé « Traces d'humOurs ». Du projet de faire au départ un recueil de ses dessins parus dans notre quotidien (car les fidèles lecteurs de « La Dépêche du Midi » suivent régulièrement, depuis 2001, à travers les dessins décapants de Pascal, l'actualité concernant l'ours, dans les Pyrénées et au-delà), le dessinateur d'Augirein a décidé d'aller plus loin : « Ma collaboration avec « La Dépêche » m'a permis de participer au festival du dessin humoristique de Tourtrol et de Mirepoix, où j'ai pu rencontrer beaucoup de dessinateurs comme Pichon (« Hara-Kiri »), Jiho (« Siné Hebdo »), Bodart (« Gazette ariégeoise »), Gibo (« Rock & Folk), Moine (« Sud-Ouest »), Lerouge (« Fluide glacial »), etc. Et pour cet ouvrage, ils m'ont chacun offert des dessins sur l'ours ». Une bonne matière donc pour se décider au final à revisiter avec humour et dérision l'histoire et les rapports équivoques de l'homme avec cet emblème des Pyrénées, des textes du Moyen Age de Gaston Fébus aux destins troublés de « Palouma » ou « Balou »… et de leurs parrains people.

« Ni pour ni contre, bien au contraire ! »

Alors, au final, cet ouvrage est-il pro ou anti-ours ? « Je n'ai pas de parti pris. Comme je le dis dans le livre concernant la réintroduction, je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire ! Je suis avant tout attaché à la biodiversité : je suis content qu'il y ait des ours dans les Pyrénées mais peut-être s'y est-on mal pris. Dans ce livre, je parle surtout de la bêtise humaine. » Et des deux côtés…

Basé à Augirein, ce touche-à-tout d'origine parisienne, à la fois dessinateur, graphiste, musicien, sculpteur chocolatier, artisan d'art (il vend aussi des statuettes de BD, des jeux d'échecs, sur l'ours et les bergers notamment, etc.), a donc pris à bras-le-corps le dossier épineux de l'ours. Et c'est avec son association Klund'oeil, basée à Augirein, qu'il vient tout juste d'éditer cet ouvrage, ainsi qu'un autre livre, « Trêve de l'eau », basé sur le spectacle pour enfants qu'il a monté avec sa compagne, Agnès Combes, et qu'ils jouent encore dans les écoles de la région : du théâtre d'ombres et de marionnettes à la fois musical, poétique et pédagogique, « afin de faire prendre conscience aux enfants de l'importance de l'eau pour la planète et pour ses habitants ». Un créateur à la fois plein d'humour et de conscience écologique.

Livres disponibles, entre autres, dans les librairies de Saint-Girons, sur le site internet de l'ADET ou celui de Pascal Simon : http://saxkal.free.fr/

et voir cet article dans son contexte avec

Publié dans Médias

Commenter cet article