Balou l'ours Bleu

Publié le par Raymond

On l’a retrouvé Balou, l’ours farceur, tout proche du siège de G.E. Ariège, au pied du Plantaurel.

Relâché à Arbas en Haute Garonne, il avait du apprendre que France Gamerre était à Toulouse, pour prendre la défense des plantigrades pyrénéens. C’est sans doute pour cela, que l’on a retrouvé sa trace, tout près de la capitale de Midi-Pyrénées. Malheureusement, France, prise par ses obligations municipales à Marseille, n’a pu attendre Balou.

Il aurait bien pu continuer sa route, pour la rejoindre, mais le stop quand ont est un ours, ce n’est pas pratique; alors il rebroussa chemin, l’âme en peine.

Soudain surgit un véhicule, l’ours leva la patte avant gauche, la conductrice le prenant pour un gendarme s’arrêta. Chaussant ses lunettes, Sylvie s’aperçue de sa méprise, forte des enseignement de Nelly Olin, qui affirme que les ours sont gentils et qui faut leur parler doucement. Elle expliqua  à Balou qu’elle se rendait à Foix pour une manif anti-aéroport. «Moi pas comprendre  franski, moi slovenski » dit l’ours ; c’était mal barré ! Quand la bestiole a aperçue sur la plage arrière la banderole bleue de Génération Ecologie, il s’en empara et se mis à danser de joie. Sylvie la secrétaire départementale de G.E. 31 compris alors, que cet ours voulait adhérer à G.E. et c’est tout naturellement qu’elle lui fit un plan pour aller chez son homologue Ariégeoise, Yvette, dans le Plantaurel, haut lieu du militantisme de G.E. et de l’ours. En effet, on a retrouvé dans des grottes des restes de l’ours des cavernes. 

Balou sera vraiment le roi dans le secteur, les premiers replis des Pyrénées semblent être fait pour lui, des ruches au miel succulent, des agneaux bien dodus, et même de gentilles petites chèvres Angora à foisons, des chasseurs myopes qui confondent les 4L avec des sangliers,  le paradis de l’ours !

Yvette, lui prépare de délicieuses tartines au miel et à la confitures de myrtilles, Gérard, organise une grillade de gigot sur les lieux même, où devait s’élever un gigantesque relais téléphonique, le maire de Mérigon, veut le faire citoyen d’honneur, celui de Campagne rase sa barbe pour éviter toute confusion, Louis l’édile de Montfa rappelle à la population qu’il porte lui même un nom d’ours (Caramel), Le Conseiller Général et maire du Mas d’Azil propose sa grotte, à Balou pour que ce dernier y est un Bonrepaux,( non y a pas de faute) Jean se frotte les mains, enfin il va pouvoir refourguer ses moutons au meilleur prix.

Il n’y a que Nicole, la chevrière écolo de Camarade, qui passe aux piments de Cayenne, ses chèvres Angora sous prétextes qu’il s’agit là d’une méthode canadienne pour faire fuir l’ours, on est jamais si bien trahit que par les siens

RC

Publié dans Médias

Commenter cet article