Réunion en Picardie à Saint Quentin pour les Elections Régionales

Publié le par G.E

Elections régionales de 2010 « Avec les écologistes »

  

«QUEL devenir pour les écologistes après les européennes ? Les régionales ». Jean-Robert Boutreux, président de Génération écologie, a enclenché la dynamique en vue des prochaines échéances électorales de 2010.


Il organise mercredi la 4e réunion après les européennes et entend profiter des bons résultats recueillis par la liste Europe-Ecologie pour combler le retard accumulé ces dernières années tant sur le Saint-Quentinois qu'en Picardie.


L'homme à la fois politique et associatif affiche clairement une ambition pour le rendez-vous des régionales : être présent au second tour et d'atteindre un score de 20 %.
Pas de divergences fondamentales


« Les résultats des européennes ont mis un point en lumière : les électeurs attendent une autre réponse sur les problématiques de la vie quotidienne que celle donnée par les partis traditionnels de droite et de gauche », commente-t-il tout en ayant parfaitement en tête le reproche formulé d'avoir mué - à la grande déception de beaucoup de militants écologistes - en un parti ordinaire, avec ses courants incarnés par des leaders et ses querelles internes.
« Les électeurs seront méfiants et attentifs », lance-t-il. Méfiants justement quant à la manière de faire et attentifs au contenu du projet politique.
« Je pense, ajoute-t-il, que comme en 1991-1992, nous assistons à la naissance d'un vrai mouvement écologiste dicté notamment par les urgences planétaires. Toutes les problématiques actuelles sont liées à l'écologie et à l'économie », conclut-il.
Jean-Robert Boutreux a saisi l'opportunité, dit-il, de la situation qui présente une conjoncture favorable.
« J'ai organisé en juin une première réunion avec des gens du Modem, des Verts et du Mouvement des écologistes indépendant, explique-t-il. La question est de savoir si nous avons quelque chose à faire ensemble pour les régionales », enchaîne-t-il.
Former et informer


Et pour l'heure, les discussions font émerger des dénominateurs communs notamment autour du projet d'un agenda 21 régional.


Depuis cette première rencontre, le président de Génération Ecologie alterne les soirées thématiques et les réunions politiques. « Un intervenant scientifique comme Jean Morvan nous a communiqué une masse d'informations importantes sur le réchauffement climatique », expose-t-il.

Les différentes composantes du mouvement écologiste se retrouvent régulièrement lors de soirées débats. Une liste pourrait émerger à la rentrée.


"L'Union":
http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/13/article/332329/Elections_regionales_de_2010__Avec_les

Publié dans G.E Région

Commenter cet article