Allergique à l'iode

Publié le par Raymond

 

 

 

Condamné à vivre loin d’une centrale nucléaire

Pourquoi votre serviteur ne peut pas faire l’affaire de sa vie ?

Saint Nicolas de la Grave; Cela rappelle de vieux souvenirs au vieil écolo que je suis. Ce village du Tarn et Garonne est en effet un haut lieu de l’histoire de l’écologie française, dans les années 70, me ralliant à l’écharpe blanche d’un certain Brice Lalonde et avec la fougue de ma vingtaine d’années et des poussières, c’est le lieu ou j’ai fait mes premières armes écologistes, les mobiles et C.R.S. de l’époque doivent encore s’en souvenir.

La centrale de Golfech, c’est néanmoins construite et fournit ses mégawats d’électricité au sud est de l’Europe.

J’avais presque oublier ce vieux combat, quant un brave notaire, me proposa une affaire mirobolante, une ferme avec 12 hectares de terrain à un prix défiant toute concurrence, vue sur le lac et les tours de Golfech, magnifique ! L’électricité pour presque rien.

Je me voyais déjà, y installer un rétro perspectif de la lutte écolo, une photo de Brice, la vieille écharpe, que je  garde dans l’anti-mite, des centaines d’articles de presse. Je me voyais organiser des repas d’anciens combattants de l’écologie (si si, il en reste), je pensais même faire sortir Brice de sa retraite bretonne pour l’inauguration, et pendre une crémaillère atomique. Pourquoi pas organiser le prochain congrès de G.E. (2008) France aurait été ravie.

Le rêve allait devenir réalité, lorsque j’appris par celui qui devait devenir mon voisin, qu’il y -avait une toute petite contrainte, aux alentours de cette centrale, tout les trois ans on distribue des comprimés d’iode, au cas ou il y aurait un problème, il suffit dans ingurgiter un ; bof, le système est connu, on sature la tyroïde en iode, comme cela  l’iode radio actif ne peut plus rentrer.

 Il fallait y penser, ils y ont pensés, oui, mais ils n’ont pas pensés à tout, ou à tous. Mon toubib est formel, sans traitement préalable un cachet d’iode me serait fatal, qu’a cela ne tienne, je m’abstiendrai d’en prendre, que nenni cela reviendrait du pareil au même, il a même rajouter, pire ! Car je suis bêtement allergique à l’iode

Fort du principe de précaution, je m’en retourne retaper ma vieille grange des Pyrénées,

S’il vous plait, si Golfech a un problème, prévenait moi  ce n’est qu’a cent kilomètres a vol d’oiseaux, à deux heures de nuage par vent d’Autant,    MERCI

 

 

                                        RAYMOND

 

 

Publié dans Médias

Commenter cet article