Communiqué

Publié le par Raymond

Universités d’été ou foire médiatique ?



Les universités d’été qui, a l’origine, étaient un temps de la période estivale où militants et dirigeants d’un parti pouvaient se rencontrer dans une ambiance détendue, sont devenus, au fil des ans, un show médiatique pour les dirigeants.

A quelques mois des élections présidentielles et législatives, cette tendance s’est encore renforcée.

L’université d’été des socialistes à la Rochelle est l’occasion de lancer la campagne des présidentielles pour Ségolène Royal par delà le psycho-drame du psycho-rigide Lionel Jospin. On n’en saura pas plus sur le programme de Ségolène lequel se rapproche de plus en plus de celui de Nicolas Sarkozy. GE espère qu’il ne recoupera pas, même partiellement, celui du Front National.

Quand à l’université d’été des Verts à Coutances, il s’agit également d’une opération médiatique visant à lancer la campagne de leur candidate Dominique Voynet. En invitant à la tribune les chouchous des médias plutôt que des mouvements écologistes historiques, les Verts démontrent bien que leur priorité n’est pas de regrouper les mouvements écologistes mais bien de profiter de l’image médiatique de leurs invités pour renforcer la leur.

Enfin, l’université d’été du Parti Radical à Palavas-les-flots, n’a qu’un intérêt anecdotique puisque le plus vieux parti de France a intégré l’UMP en 2002. Il s’agit donc pour le parti aux deux présidents, d’abuser les français en leur laissant croire, par médias interposes, qu’il est indépendant.

Quand à l’université de « Front National » qui a réussi à se loger à Avignon après avoir été délogé d’Arles, il aurait pu pousser jusqu'à Orange où le maire Villieriste de la ville se serait fait un plaisir de l’y accueillir. Génération Ecologie n’attend rien de bon d’un Front National dont la réussite ne dépend que de l’échec des autres. Ses opérations médiatiques sont plus mobilières que programmatiques.

Génération Ecologie pose donc la question suivante: quand arrêterons nous ces mascarades politiques dont le but principal est de masquer l’absence de propositions concrètes à la veille de la rentrée.

Contacts : Michel Villeneuve, Porte-Parole de GE : 06 16 58 81 73.

Publié dans Médias

Commenter cet article