Changement climatique

Publié le par Raymond

Réchauffement climatique: rafraîchir la mémoire des politiques.

31 octobre 2006

 

Avec les interviews de Nicolas Hulot, le film d’Al Gore et le rapport de Nicolas Stern, conseiller de Tony Blair, les hommes politiques ont eu un mois d’octobre des plus rafraîchissant pour leur mémoire qui avait quelque peu flanchée depuis Rio (1992), Kyoto (1997) et  Johannesburg ( 2002).

Les alarmes successives des écologistes depuis les années 1980 pas plus que les données des scientifiques dans les années 1990 à 2000, n’avaient convaincu les leaders politiques que le réchauffement climatique (dû en grande partie aux émissions de gaz à effet de serre d’origine anthropique) était une menace pour l’ensemble de l‘humanité.

Cette négligeance à une conséquence: 15 ans de perdues dans la lutte contre l’augmentation de l’effet de serre et un prix : 5500 milliards d’Euros selon Nicolas Stern.

Mais Génération Ecologie et sa Présidente France Gamerre craignent que ces conversions récentes à la préservation de l’environnement ne soient que des « effets de mode » qui seront bien vites envolés à l’approche des campagnes électorales de 2007 où l’on ne ressortira que les vieux démons de l’emploi, de la sécurité et de l’immigration et où les problèmes d’environnement seront oubliés.

 

Il serait paradoxal en effet, que la France qui a compté dans ses rangs les premiers écologistes dénonçant les changements artificiels du climat, se retrouve en 2006 derrière le pays de Tony Blair et en 2008 derrière le pays de G.W.Bush, l’ami des pétroliers responsables de ces changements climatiques.

 

C’est pour éviter que cette actualité médiatique ne passe de la première page aux entrefilets des pages intérieures, que France Gamerre et les militants de Génération Ecologie se mobiliseront pour toutes les manifestations pour que cette question reste parmi les urgences immédiates de la vie politique et économique

Publié dans Médias

Commenter cet article